Comment osent-ils ? : La crise, l’euro et le grand hold-up PDF

Cet article concerne un événement récent ou en cours. Ces informations peuvent manquer de recul, ne pas prendre en compte des développements récents ou changer à mesure que l’événement comment osent-ils ? : La crise, l’euro et le grand hold-up PDF. Le titre lui-même peut être provisoire.


La dernière modification de cette page a été faite le 12 décembre 2018 à 21:49. Palais du parlement hellénique devant la place Syntagma à Athènes. L’ampleur des problèmes structurels du pays, sa difficulté à prélever l’impôt, son budget militaire surdimensionné et sa dépendance aux fonds structurels européens sont des composantes fortes de la crise grecque dans la zone euro. Le premier pic survient en 2010 alors que l’Irlande, le Portugal et l’Espagne sont aussi très en difficultés. Pour éviter que la crise n’atteigne le Portugal et l’Espagne, les pays de la zone euro et le FMI décident d’aider la Grèce. ONU avertit, dans un rapport du 21 juin, que les politiques de réduction radicale des déficits publics menacent l’emploi, les dépenses sociales et rendent toute croissance économique très incertaine.

Fin 2014, le pays dégage un excédent budgétaire primaire. Une troisième période de négociations tendues survient début 2015, avec l’arrivée du SYRIZA au gouvernement, élu sur un programme très hostile aux réformes suggérées par les autorités européennes, d’autant que le plan de 2012 arrive à expiration. Le 23 avril 2010, la Grèce requiert l’aide du FMI et de l’UEM. Après négociation un accord est trouvé le 2 mai 2010.

FMI et les pays de la zone euro. Le 10 mai, la BCE décide de permettre aux banques centrales de la zone d’acheter de la dette publique et de la dette privée sur les marchés secondaires. Fin avril 2010, pour le quotidien I Kathimeriní c’est l’ensemble du système politique grec tel qu’il existe depuis 1974 et la chute de la dictature militaire qui est en cause. Certains acteurs économiques sans mettre en question la nécessité qu’il y a à ce que les agences de notation revoient leur méthode et que leur transparence soit mieux assurés, pensent que les politiques cherchent aussi à se défausser de certaines de leurs responsabilités.

This entry was posted in Sports et passions. Bookmark the permalink.