CUISINIERE ARMENIENNE PDF

Flag of the Turkish Republic of Northern Cyprus. Bütün insanlar hür, haysiyet CUISINIERE ARMENIENNE PDF haklar bakımından eşit doğarlar.


D’origine arménienne, Sonia Ezgulian nous fait découvrir les saveurs de son pays natal. Plus que des recettes, ce carnet propose de découvrir l’histoire et les secrets culinaires d’une famille, et un savoir-faire transmis de mère en fille. L’auteur nous fait ainsi partager des recettes traditionnelles et familiales, et nous initie, grâce à des explications illustrées, à certaines techniques de préparation propres à la cuisine arménienne.

Akıl ve vicdana sahiptirler ve birbirlerine karşı kardeşlik zihniyeti ile hareket etmelidirler. Turquie et en Chypre du Nord. Il appartient à la famille des langues turques. Au-delà de la Turquie elle-même, le turc est utilisé dans l’ancien territoire de l’Empire ottoman par des populations d’origine ottomane, turcique ou des populations musulmanes qui ont adopté cette langue. Le turc est, typologiquement, une langue agglutinante. Elle utilise principalement des suffixes et peu de préfixes. Articles connexes : Langues turques et Langues altaïques.

Le turc fait partie du sous-groupe turc, ou sous-groupe de l’Ouest, des langues oghouzes, qui comprennent le gagaouze et l’azéri. Europe de l’Est, Asie centrale et Sibérie. Les plus anciennes inscriptions turciques connues sont les deux monumentales inscriptions de l’Orkhon, trouvées en Mongolie moderne. Asie centrale s’étendent dans une vaste région, de la Sibérie à l’Europe et à la Méditerranée. Le turc est largement implanté dans d’anciennes zones propres au grec, comme Smyrne et Trébizonde.

Mirza Malkom Khan et l’écrivain azeri Mirza Fatali Akhundov. Le turc est la langue maternelle des Turcs de Turquie et de la diaspora turque dans trente autres pays. En raison de l’assimilation culturelle des immigrants turcs dans les pays hôtes, les immigrés ethniques turcs ne parlent pas tous la langue couramment depuis la naissance. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Actuellement, le turc est la langue officielle de la Turquie. Elle fut déclarée langue nationale officiellement dans le troisième article de la constitution turque en 1982. Le turc a un statut minoritaire en Bulgarie, où il comprend 606 000 locuteurs.

Il est parlé dans les régions de Burgas, Khaskovo, Kurdzhali, Smolyan, Starta Zagora et Yambol. Il fut reconnu en tant que langue minoritaire en 1991 selon la loi nationale d’éducation. L’apprentissage du turc comme première langue est possible. Les premiers sont adjacents aux voyelles antérieures, et les derniers sont adjacents aux voyelles postérieures.

Il n’y a pas de diphthongues en turc. Lorsque deux voyelles se rencontrent, ce qui se produit dans certains emprunts lexicaux à l’arabe, chaque voyelle conserve son propre son. La langue turque distingue deux types d’harmonie, l’une obéissant à la profondeur des voyelles et l’autre à la profondeur des voyelles et à leur degré d’ouverture. Certains traits grammaticaux sont régis par la première, d’autres par la seconde. Le principe d’harmonie veut qu’un mot se décline avec une voyelle du même type que la dernière voyelle du mot.

Le premier type d’harmonie est connu comme l’harmonie simple ou l’harmonie en E. Les courtes traductions du tableau suivant en donnent des exemples. L’accent tonique turc porte le plus souvent sur la dernière syllabe, mais cette généralité obéit à plusieurs exceptions. Un mot peut avoir de nombreux affixes, qui peuvent être également utilisés pour créer de nouveaux mots. Les relations entre des mots se créent à l’aide des suffixes ajoutés à la fin des mots. En outre, il existe un article indéfini : bir. L’absence des deux marquages indique une quantité indéfinie, mais dans ce cas, le nom reste singulier.

Le turc dispose de cinq déclinaisons en plus du nominatif : l’accusatif, le génitif, le datif, l’ablatif et le locatif. Le tableau ci-dessous résume les généralités dans les déclinaisons. Le turc n’utilise pas de pronoms possessifs pour exprimer la possession, mais des affixes. Les noms  possédés  peuvent se décliner également. Le tableau montre les formes possessives du mot  ev ,  maison , au nominatif singulier.

Notez que  leurs maisons  se traduit  evleri . En plus des traits grammaticaux évoqués ci-dessus, les noms peuvent hériter de l’aspect grammatical qu’on applique généralement aux verbes. Le tableau suivant témoigne de l’usage extensif des affixes turcs sur un même mot. Les traits s’appliquent dans l’ordre suivant : pluriel, forme possessive, déclinaison, aspect. Ainsi  dans nos maisons  se traduit  evlerinizde .

This entry was posted in Sciences, Techniques et Médecine. Bookmark the permalink.