Etudes irlandaises, N° 38-2, Automne-hiver 2013 : L’Ulster-Scots en Irlande du Nord aujourd’hui : langue, culture, communauté PDF

Expansion celtique maximale, en 275 av. L’histoire de l’Europe pré-celtique reste très incertaine. Ainsi, cette zone de Hallstatt, en Autriche, est parfois etudes irlandaises, N° 38-2, Automne-hiver 2013 : L’Ulster-Scots en Irlande du Nord aujourd’hui : langue, culture, communauté PDF la  patrie celtique . Grande expédition à partir de 279 av.


Les langues celtiques continentales sont attestées presque exclusivement par des inscriptions et des noms de lieux. Ogham, bien qu’il soit clairement parlé beaucoup plus tôt. La première utilisation écrite du nom de Celtes – comme Κελτοί – pour désigner un groupe ethnique, a été réalisée par Hécatée de Milet, un géographe grec, en 517 av. L’étymologie du terme Keltoi n’est pas claire. Plusieurs auteurs ont supposé que ce terme était d’origine celtique, tandis que d’autres le considèrent comme un nom inventé par les Grecs. Keltoi a été accordé par les Grecs, il a été adopté dans une certaine mesure comme un nom collectif par les tribus de Gaule. Gaule, qui est séparée de l’Ibérie par les Pyrénées.

Galno, signifiant  puissance, force , d’où le Vieil irlandais  audace, férocité  et gallois  être en position, pouvoir . Les auteurs classiques n’appliquaient pas les termes Κελτοί ou Celtae aux habitants de la Grande-Bretagne ou de l’Irlande, ce qui a conduit certains savants, par préférence, de ne pas utiliser le terme pour désigner les habitants de l’âge du fer britannique. Celtique  se réfère à une famille de langues et, plus généralement, signifie  des Celtes  ou  dans le style des Celtes . Plusieurs cultures archéologiques sont considérées comme celtiques en nature, basées sur des ensembles uniques d’objets.

Les théories antérieures ont soutenu que ces similitudes suggèrent une origine raciale commune, pour les divers peuples celtiques, mais des théories plus récentes soutiennent qu’elles reflètent un patrimoine culturel et linguistique commun plus qu’un patrimoine génétique. Les Celtes continentaux sont les peuples de langue celtique de l’Europe continentale et les Celtes insulaires sont les peuples de langue celtique des îles britanniques et irlandaises et de leurs descendants. Article connexe : Des Indo-européens aux Celtes. Ligures parmi les trois grands peuples barbares, aux côtés des Éthiopiens et des Scythes, alors que quelques siècles plus tard Éphore de Cumes remplacera les Ligures par les Celtes aux côtés des Scythes, des Éthiopiens et des Indiens. Les Celtes sont rattachés aux peuples indo-européens. Europe centrale dans un vaste périmètre depuis les régions actuelles de l’Autriche, de la Suisse, du sud de l’Allemagne, de la Bohême, de la Moravie, de l’ouest de la Hongrie et de la Slovaquie, du nord-est de la France. C’est la raison pour laquelle on a proposé de repousser beaucoup plus loin le processus de formation progressive du phénomène celtique.

Articles connexes : Des indo-européens aux celtes et Celtologie. Il tire son nom de celui d’un site archéologique qui se trouve à Hallstatt dans le Salzkammergut en Autriche. Cette période est caractérisée par des épées de bronze et de grandes épées de fer. L’utilisation du cheval est l’un des attributs qui distinguent les détenteurs du pouvoir.

La Tène ou second âge du fer, succédant au Hallstatt, marque la fin de la protohistoire. Elle tire son nom de celui d’un site archéologique découvert en 1857 à Marin-Epagnier, sur la pointe nord-est du lac de Neuchâtel, à l’embouchure de la Thielle, dans le canton de Neuchâtel en Suisse. Elle est attestée en Europe centrale et de l’Ouest. La transition d’une civilisation celtique à l’autre semble être le fruit de modifications sociales au sein des sociétés plus que d’une invasion par d’autres groupes celtes. Rhénanie, la Bohême, la Champagne et les Ardennes. Une lente évolution se produit dans les coutumes et les productions.

Celtes sont soumis sur le continent à la pression conjuguée des Germains au nord, des Romains au sud et à la poussée de l’empire dace à l’est. Cimbres et des Teutons en 113 av. Occupée par le conquérant romain qui s’est immiscé dans la politique gauloise, une partie de la Gaule se soulève en janvier -52. Après la défaite à Alésia du chef de la coalition gauloise, Vercingétorix, la Gaule est entièrement occupée. Irlande et dans le nord de l’Écosse. Irlandais, Écossais, Bretons, Gallois et Cornouaillais modernes. C’est en Irlande que la civilisation celtique a duré le plus longtemps, son insularité est considérée comme étant la cause principale.

C’est la conversion des Gaëls et, en premier lieu de leurs élites, au christianisme qui fait entrer l’Irlande dans le Moyen Âge européen. Les conditions de l’évangélisation sont mal connues et les sources dont nous disposons sont largement hagiographiques. Patrick aurait  démontré  aux druides que sa magie était plus puissante que la leur. Le contact entre le monde celtique et germanique reste difficile à mettre en valeur. Allemagne centrale près du Main, région celtique avant sa germanisation au milieu du premier millénaire avant notre ère.

Il est donc possible que ces migrations aient pu donner lieu à des confédérations de tribus mêlant Celtes et Germains, d’où l’incertitude. Rhin, la limite entre Celtes et Germains. Le cas des Belges illustre bien le problème dans la mesure où personne ne peut aujourd’hui affirmer à quel groupe culturel se rattachaient les peuples de la région. César entretient lui-même l’incertitude en ne classant la région ni dans la  Celtique , ni dans la  Germanie . Les études toponymiques, linguistiques ou anthroponymiques n’ont jamais pu éclaircir la question. Europe continentale aurait connu une culture distincte des Celtes et des Germains. Articles détaillés : Gaule belgique et Gaule.

This entry was posted in Art, Musique et Cinéma. Bookmark the permalink.