Fiesta à Durango PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Les habitants d’un petit village du Mexique fréquemment attaqué par une troupe de bandits apprennent que fiesta à Durango PDF chef Calvera compte les piller de nouveau prochainement. Les paysans réunissent leurs maigres économies et envoient une délégation dans une ville américaine frontalière pour acheter des armes.


Alexis Mac Coy porte l’uniforme gris de l’armée des Confédérés. Fait prisonnier parmi les nordistes, il est réhabilité à la fin de la guerre et, en raison de son courage, nommé sergent-major à Fort Apache où il retrouve son vieux copain Charley. Mac Coy fait la guerre, se conduit parfois en héros, mais ce qu’il préfère finalement, c’est siroter une bonne bouteille au calme. Il tente toujours d’entamer la dialogue plutôt que de foncer tête baissée et d’obéir aveuglement aux ordres. Avec son visage de jeune premier, le lieutenant Mac Coy est un personnage très nuancé. C’est dans le mensuel Lucky Luke que sont publiées pour la première fois les aventures de Mac Coy (1974) avant de paraître dans Tintin, Pilote et Charlie Mensuel.

Une première attaque des bandits est repoussée mais Chico infiltre leur camp et apprend qu’ils sont affamés et désespérés. Les mercenaires, qui espéraient qu’une leçon suffirait, décident cependant de ne pas reculer et même d’attaquer les premiers. Ils trouvent le camp déserté et le village capturé par les bandits sans coup férir à leur retour. Il se trompe : à l’exception de Harry, les mercenaires décident de revenir délivrer le village.

Lee meurt en sauvant des villageois captifs qui l’ont réconforté alors qu’il faisait des cauchemars, O’Reilly en protégeant les enfants de villageois auxquels il s’est attaché, Britt reçoit une balle perdue après avoir tué un nombre considérable de bandits et Harry, qui a changé d’avis, est tué d’une balle dans le dos en venant aider son ami Chris. Akira Kurosawa, réalisateur du film Les Sept Samouraïs dont le film est un remake en fut si satisfait qu’il offrit un nihontô à John Sturges. Yul Brynner épousa sa femme Doris sur le plateau du film. Pour l’occasion, toute l’équipe rejoua la fiesta du film lors de la réception.

This entry was posted in Science-Fiction. Bookmark the permalink.