Gestion stratégique des ressources humaines PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche La gestion de projet est une démarche visant à organiser de bout en gestion stratégique des ressources humaines PDF le bon déroulement d’un projet, objet d’un contrat. Le management de projet assume le pilotage stratégique du projet. Lorsque la gestion de projet porte sur un ensemble de projets concourant à un même objectif, on parle de gestion de programme, de programme de projets, de direction de projet ou de gestion de portefeuille de projets suivant les industries et l’ampleur du projet concerné. Il s’agit d’une pré-étude de rentabilité dite souvent Business Case.


Accaparé par diverses tâches, occupé à éteindre de multiples feux, interpellé par de nombreux partenaires, le DRH, guidé par les activités plus que par les objectifs, n’a généralement pas le temps de donner un sens à son action : une loi est votée, il faut l’appliquer; un conflit émerge, il faut le régler ; un PDG appelle, il faut lui répondre. La GRH stratégique permet aux DRH et aux dirigeants de donner du sens à leur travail et davantage de cohérence à Leurs activités dans leur ensemble. Elle fournit des grilles d’analyse qui les aident à faire les « bons choix » en matière de gestion de personnel, ceux qui ont le plus de chances de porter l’entreprise et son personnel plus loin, plus haut. Avec des dizaines d’exemples et l’étude en profondeur de plusieurs cas d’entreprises, cet ouvrage apporte aux dirigeants, DRH, professionnels des ressources humaines, ainsi qu’aux étudiants en GRH, une connaissance non seulement théorique mais aussi concrète de la perspective stratégique en GRH.

On appelle projet un ensemble finalisé d’activités et d’actions entreprises dans le but de répondre à un besoin défini par un contrat ou une commande, dans des délais fixés et dans la limite de l’enveloppe budgétaire allouée. En pratique,  le projet est tourné vers l’objectif final, il doit être adaptable à des modifications fréquentes, mais maîtrisé et planifié. Donc toute modification doit rester planifiée. Et notamment, le projet doit rester dynamique et équilibrer continuellement les contraintes techniques, de coût et de délai. Un projet, dès qu’il est suffisamment complexe et a des enjeux importants, consiste en un ensemble d’actions visant un résultat défini, connu et mesurable. Le projet est limité dans le temps et comporte toujours une notion de nouveauté et de changement.

Un projet peut aussi consister en une opération de rationalisation interne complexe, par exemple la mise en phase du fonctionnement de deux entreprises après leur fusion, voire de deux États comme après la réunification allemande. Le projet peut également faire partie d’un ensemble plus complexe, souvent appelé programme. Il y a quelques standards de la gestion de projet. Personnes : les personnes actives dans un projet sont souvent au cœur d’une grande quantité de problèmes rencontrés au cours d’un projet. Un projet doit être une réponse pour rencontrer des objectifs précis et mesurables. Pour ce faire, la première étape consiste à définir les spécifications ou les caractéristiques techniques nécessaires pour le succès du projet. L’étape d’observation correspond à la rencontre des membres d’une équipe projet.

L’étape de cohésion doit permettre de constituer une équipe soudée. L’étape de différenciation permet de tirer parti des différences entre les membres de l’équipe. L’étape d’organisation utilise les techniques traditionnelles de la gestion de projet pour formaliser la gestion des ressources, planifier et contrôler le risque. L’étape de production décrit le fonctionnement effectif de l’équipe projet. C’est à ce niveau que les différentes théories du management et du leadership sont le plus pertinentes. Les jalons permettent de faire le point sur le projet et de n’engager la phase suivante que si tout va bien.

Les décisions actées lors de cette revue de changement de phase sont des éléments stables sur lesquelles peut être bâtie la suite du projet. Phase préliminaire : la réflexion sur l’intérêt du projet en lui-même, en termes d’opportunité stratégique, suivant la manière dont se présente l’avenir. Elle nomme alors un responsable, un chef de projet et une équipe. Elle leur alloue également un budget et des moyens matériels. Phase de faisabilité : l’étude de ce qui est techniquement et économiquement faisable. Consultation des maître d’œuvres possibles, comparaison des propositions techniques et financières des réalisateurs possibles. Jalon du choix de la solution : signature du contrat qui précise ce qui sera fait et la manière de le faire.

C’est la fin du projet proprement dit. Phase d’exploitation, qui commence le plus souvent par la levée des réserves, et voit la fin de la relation contractuelle. Les noms peuvent être très variables d’une culture à l’autre. Les phases et jalons sont parfois entremêlés, à chaque fois il faut un peu préparer les travaux de la phase suivante, solder ce qui n’était pas terminé lors de la phase précédente, voire corriger ce qui a été jugé insatisfaisant. Par exemple, pour un voyagiste, il s’agit d’une prestation de service, dont le client consomme le produit au fur et à mesure de sa production. Le découpage du projet en phases est une méthode communément employée à partir des années 1980 pour conduire un projet à son terme en respectant les impératifs de qualité, coût et délai.

La gestion de projet est un art difficile dans lequel le chef de projet doit improviser au mieux. Une pratique est une mise en application formelle d’un principe qui est comparable à un motif de conception utilisé en développement logiciel. Ces pratiques viennent fournir des guides autour du découpage organisationnel choisi. Design Patterns logiciels peuvent être liés entre eux, les Design Patterns Organisationnels sont organisés entre eux sous la forme d’un graphe et ainsi un langage organisationnel. Ce choix restreint s’explique par un phénomène similaire à la culture d’entreprise.

En entreprise, le changement est la chose la plus difficile à gérer. L’entreprise en a besoin, les individus la rejettent. C’est une méthode employée afin de conduire un projet, non pas en se centrant sur la planification et la réalisation de tâches, mais en se focalisant sur le sens et la finalité du projet : les enjeux. Cette méthode est particulièrement adaptée pour des projets d’innovation et notamment lorsque les technologies utilisées et les besoins marchés sont en perpétuelle évolution.

Un à trois enjeux maîtres ou leaders doivent être déterminés par l’équipe du projet pour donner le sens global du projet. L’objectif de la gestion de projet doit être précisé de façon claire, chiffrée et datée. Le résultat doit être conforme à des normes de qualité et de performances prédéfinies, pour le moindre coût et dans le meilleur délai possible. D’une part, on estime si les bénéfices attendus seront en proportion des investissements engagés et du coût prévisionnel du projet. D’autre part, l’étude de faisabilité détermine également si l’organisation est bien en mesure de mener le projet à son terme.

This entry was posted in Famille et bien-être. Bookmark the permalink.