Histoire de France, Depuis L’Etablissement Des Francs Dans La Gaule Jusqu’en 1830, Volume 2… PDF

L’histoire de l’Allemagne est complexe et varie selon les limites géographiques et historiques dans lesquelles on considère le territoire et l’ethnogenèse du peuple allemand. Le territoire de l’actuelle Allemagne était habité dès le Paléolithique inférieur, selon le témoignage d’une histoire de France, Depuis L’Etablissement Des Francs Dans La Gaule Jusqu’en 1830, Volume 2… PDF retrouvé à Mauer que l’on attribue à l’espèce que l’on a par la suite appelé Homo heidelbergensis du nom de la ville d’Heidelberg, sise près du lieu de la découverte. Magdalénien qui caractérise le repeuplement de l’Europe septentrionale précède la culture de Hambourg, première culture typique du nord de l’Europe.


La révolution agraire qu’apportera le Néolithique se manifestera essentiellement en Allemagne par la culture rubanée. L’union faisant la force, les Germains représentent alors un danger pour l’Empire romain. Après la conquête de la Gaule par les Romains, les peuples germains limitrophes sont un sujet récurrent d’inquiétude. Romains tentent de faire la conquête de la Germanie. Celle-ci, après de nombreuses et dures campagnes, semble effectivement en voie de romanisation. C’est alors que Quintilius Varus s’aventure avec ses troupes très loin à l’intérieur de la province. Et tandis que la situation économique et sociale romaine se dégradait, certains chefs germains, tel le Vandale Stilicon, surent se hisser aux plus hautes dignités impériales.

France, le Benelux et l’Ouest de l’Allemagne. Il fut dominé par les souverains mérovingiens, puis, à partir de 750, les Carolingiens. Articles détaillés : Germanie franque, Allemagne du haut Moyen Âge et Duché de Saxe. L’Empire carolingien et son extension en Germanie. Le partage de Verdun de 843 entre les trois fils de Louis le Pieux.

En 887, Charles le Gros est destitué par la diète de Tribur et le système électif est établi. Les Carolingiens perdent définitivement le trône de Germanie en 911. Après l’éviction des Carolingiens, le titre royal passe d’abord à Conrad puis en 919 à Henri l’Oiseleur, fondateur de la dynastie saxonne. Son fils, Otton Ier bat définitivement les Hongrois en 955. Les empereurs allemands contrôlent alors totalement l’élection du pape donnant naissance au césaropapisme allemand. Otton Ier associe son fils Otton II à l’Empire en le faisant couronner de son vivant le 25 décembre 967.

Otton II lui succède sans difficulté. Otton III s’intéresse plus, lui aussi, à ses affaires italiennes et rêve de fonder un empire universel. Sous les Ottoniens, les conditions de vie des paysans allemands s’améliorent lentement. La colonisation des marches permet en effet un allégement des taxes féodales. Henri II, la dynastie salienne ou franconienne succède aux Ottoniens. Le Concordat de Worms de 1122, où l’empereur accepte la libre élection des évêques, ne satisfait aucune des deux parties. Le successeur de Conrad a laissé une image forte dans l’histoire du Saint-Empire.

This entry was posted in Famille et bien-être. Bookmark the permalink.