Histoire sociale PDF

Au cours des siècles, les historiens histoire sociale PDF façonné leurs méthodes ainsi que les champs d’intervention, tout en réévaluant leurs sources, leur origine et leur exploitation. La discipline universitaire d’étude et écriture de l’histoire, y comprise la critique des méthodes, est l’historiographie. Article détaillé : Histoire sur le Wiktionnaire. Le mot connaît de nombreuses dérivations.


L histoire a pour objet les hommes, non l évènement. C est pourquoi les matériaux de l histoire n ont pas d étalon : aucune société d hommes ne pensant ni n agissant de même qu une autre. En histoire, le contact avec l historiographie et l épistémologie est essentiel : sans cela, on l abaisse à la chronique. Cet ouvrage défend l idée d une connaissance historique où tous les enchaînements ne sont pas mécaniques : l analogie, l hypothèse, la synthèse entrent en ligne de compte comme excipients de la méthode historique.

Articles détaillés : Annales et Chronique médiévale. Hérodote et Thucydide, musée archéologique de Naples. La connaissance des faits historiques est assurée par la tradition orale. Avec l’invention de l’écriture apparaît le récit historique, production spontanée et indépendante des contraintes postérieures de la discipline historique. L’histoire en Grèce antique ajoute à ces motivations des préoccupations d’ordre littéraire et scientifique comme en témoignent les œuvres d’Hérodote, de Thucydide et de Polybe. Il reste peu de chose des œuvres historiques grecques postérieures à celle de Thucydide : aussi bien les œuvres de Timée, d’Ephore de Cumes, rédacteur en -340 de la première histoire du monde, que celles des  historiens d’Alexandre  ne subsistent que de manière fragmentaire. Le seul traité historiographique qui ait été conservé de l’Antiquité est celui de Lucien de Samosate : Comment l’on écrit l’histoire.

Selon les époques et le rôle qu’a tenu l’histoire au cours des siècles, les champs d’études de l’historien ont fondamentalement évolué. Les objets de l’histoire sont donc au départ centrés sur l’histoire militaire, l’histoire politique et l’histoire religieuse. L’histoire est le plus souvent partagée en périodes historiques, qui varient fortement selon les pays et les civilisations. L’École des Annales, enfin, considère que l’Histoire n’est pas l’histoire des nations ni des grands hommes mais bien l’histoire de tout ce qui est humain. Une fois les résultats de sa recherche rassemblés, comment écrit-il l’histoire ? Il existe une extrême diversité de nature de ces traces.

Il est d’usage d’opérer une distinction entre sources écrites et non écrites, les premières ayant été pendant longtemps utilisées exclusivement. L’historien bénéficie aussi d’un réservoir plus important : les sources documentaires. Celles-ci regroupent l’ensemble des documents dont le but premier n’était pas de renseigner sur l’histoire. Cependant, ces traces, ces sources deviennent documents par une construction de l’historien et résultent d’une sélection et d’un questionnement particulier. Avant de se lancer dans la lecture des sources, l’historien réfléchit sur les documents qui pourraient répondre à la question historique qu’il se pose. De même, l’archéologie fournit des données inédites par rapport aux sources traditionnelles.

This entry was posted in Loisirs créatifs, décoration et bricolage. Bookmark the permalink.