ISABELLE AUTISSIER . A LA CONQUETE DE L’OR PDF

Cet article est une ébauche concernant le management. La conduite du changement est l’ensemble des opérations effectuées au ISABELLE AUTISSIER . A LA CONQUETE DE L’OR PDF d’une organisation pour lui permettre de s’adapter au changement et à l’évolution de l’environnement. C’est une modification de caractères par l’apprentissage.


Les membres de l’organisation sont alors accompagnés afin de comprendre et d’apprivoiser cette nouveauté, et l’intégrer petit à petit à leur environnement de travail. Savoir gérer la conduite du changement fait désormais partie des impératifs des entreprises, à tel point que des métiers en sont nés, et que des cabinets en ont fait leur spécialité. Les démarches de conduite du changement sont aujourd’hui courantes du fait de la révolution numérique. Depuis les années 1990, les situations exceptionnelles d’adaptation des organisations sont devenues de plus en plus fréquentes jusqu’à devenir une stratégie en soi. Le changement est sans doute devenu l’activité la plus chronophage de nos organisations modernes.

Au-delà des enjeux financiers, la santé au travail est l’une des dimensions les plus importantes à prendre en compte pour toute entreprise voulant accompagner le changement. La conduite du changement vise à permettre à une personne d’évoluer dans ses comportements et ses perceptions du Monde et des situations. La conduite du changement permet à l’entreprise de faire adhérer les équipes au projet de transformation et de diminuer la période de moindre productivité. De plus en plus, elle constitue un élément indispensable de la mise en place de projets d’organisation ou de mise en œuvre de nouveaux outils. Le changement peut être un moyen d’atteindre un idéal choisi par un groupe d’individus nécessitant alors une négociation ou un conflit. Le changement est aussi un outil qui peut servir ou asservir un groupe.

Lorsqu’un changement s’opère, il s’accompagne pour les individus concernés d’un processus de deuil des situations antérieures. L’étape de déni, étape primaire du changement, se manifeste par des résistances au changement. La pré-intention : la personne n’envisage pas de changer son comportement dans les six prochains mois. L’intention : la personne envisage de modifier ses habitudes dans un avenir relativement proche. Elle pèse le pour et le contre. La préparation : La décision est prise et la personne se prépare au changement.

L’action : période au cours de laquelle la personne modifie ses habitudes. Le maintien : Le changement est désormais effectif. Il s’agit alors d’éviter les rechutes. L’effort à fournir est moins intense, la personne a davantage confiance en ses capacités. Même si la rechute est possible, elle fait partie du processus et ne doit pas être considérée comme un échec, bien au contraire, mais comme une dernière étape vers la voie du changement. La résolution : La tentation du comportement antérieur a disparu, y compris dans des situations potentiellement dangereuses de stress, d’anxiété, de colère ou de dépression. La personne est satisfaite pleinement du changement et ne rechutera plus.

This entry was posted in Sciences humaines. Bookmark the permalink.