L’atelier spirituel PDF

Si toute religion l’atelier spirituel PDF fondée dans une spiritualité, toute spiritualité n’est donc pas une religion. C’est une racine possible du mot religion.


Désirer d’amour, défricher le corps des saisons manuelles. Labourer le temps de ce monde Dans l’année d’un grand rituel. Ne plus te vouloir, écouter. Ne plus te connaître, te voir. T’éveiller, dormir, oublier Et toujours, Soleil, te revoir et travailler ton existence dans l’atelier spirituel.

Aujourd’hui, dans les études francophones c’est l’étymologie relegere qui est considérée comme généralement admise, tandis que dans les études anglophones c’est plutôt celle de religare. Après avoir supplanté les spiritualités plus ou moins structurées du paganisme ou de l’animisme, les spiritualités juive, bouddhique, chrétienne, musulmane, se sont développées sans véritable concurrence pendant de nombreux siècles, jusqu’au siècle des Lumières. Certaines sont contemplatives, d’autres plus pratiques. Le choix des activités et l’importance relative donnée à chacune permettent d’approcher la  spiritualité  qui diffère à chaque courant spirituel. La spiritualité n’est pas limitée à une démarche conceptuelle ou dogmatique.

La spiritualité, en tant qu’expression d’une aspiration aussi ancienne que l’humanité, existait avant les institutions religieuses. New Age, l’adoption par l’Occident des pratiques orientales, souvent dissociées de la religion qui les contenait, et les psycho-spiritualités. Le philosophe Vladimir Jankélévitch tentait d’approcher ainsi, à la suite de Bergson, au plus près de ce qu’il percevait comme les fondamentaux d’une spiritualité humaine, ou d’une  philosophie première , proche de la conception bouddhiste. Le bouddhisme exprimait en effet, à son émergence, le besoin d’une régénération de la spiritualité hors des dogmes du védisme dominant en Inde. La philosophie est une approche qui repose, en principe, sur la raison.

La spiritualité est fondée sur la notion plus évasive et aléatoire de l’ expérience intérieure  ou de la croyance. Dans les pays occidentaux, quelques psychanalystes en vinrent à penser que certaines pathologies pourraient ne pas trouver de résolution par l’analyse seule. Ainsi, dans les années 1960, les travaux de Jung avec la collaboration d’Abraham Maslow, d’Assagioli entre autres, en collaboration avec des scientifiques et des moines bouddhistes, ont donné naissance à la psychologie transpersonnelle. Le New Age, syncrétique, éclectique, a contribué à brouiller les signes religieux traditionnels en développant une spiritualité sans frontière ni contours bien définis. Joël Demay,  Spiritualité, individu, et analyse théorique de la communication : les études indiennes et la psychologie à la rescousse , sur brandonu.

4 :  Le concept de spiritualité est un concept très vaste et qu’il va nous falloir le délimiter dans le contexte de ce travail. Par contre, le sens religieux a fini par prédominer. Pour plusieurs personnes la notion de spiritualité se limite à la dimension mystique ou religieuse. Religion and Spirituality: Strangers, Rivals, or Partners ? Frédéric Lenoir :  si la religion est culturelle et collective, la foi et la recherche de sens sont éminemment universelles et individuelles. Un mot permet de bien distinguer la religion communautaire de cette quête personnelle : la spiritualité. Sandra Camus et Max Poulain,  La spiritualité : émergence d’une tendance dans la consommation p.

This entry was posted in Droit. Bookmark the permalink.