L’Effet Rocard PDF

S’il semble assez difficile, à première vue de donner une définition cohérente de l’Energétique, il est en revanche, plus aisé de cerner les liens, les rythmes et les manifestations qui l’établissent et la justifient. On peut, en effet, l’Effet Rocard PDF éluder les nombreuses questions qui nous sont posées quant à la présence du champ énergétique et magnétique qui nous entoure.


Cet ouvrage est une réédition numérique d’un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d’origine.

C’est en 1960, en voyant un technicien de son équipe opérer à l’aide d’une baguette de sourcier, après une explosion atomique souterraine française au Sahara dont il étudiait les effets, que le professeur Yves Rocard père de la bombe atomique française et Directeur du laboratoire de physique de l’École normale supérieure, d’abord incrédule puis étonné, résolut d’étudier le magnétisme humain. Comment douter que l’homme soit un être magnétique ? Jean-Pierre Perraud a rencontré le professeur Yves Rocard à trois reprises, entre 1984 et 1989. Il a bien voulu rassembler les notes qu’il a prises au cours de ces trois entrevues et les synthétiser sous la forme de l’interview suivante.

Il s’agit donc d’une publication posthume de propos tenus par le professeur de son vivant. Dans le concept occidental toute personne qui ne présente pas d’altération organique constatée ou qui ne développe pas une maladie reconnue est en bonne santé, Pierre Daverat est d’un tout autre avis ! Pierre Daverat est un praticien de thérapies énergétiques du sud-ouest de la France, il se place en dehors du monde médical et propose un concept énergétique nouveau qui intervient sur les causes des perturbations. Le diabète est un dysfonctionnement métabolique et énergétique très répandu, en constante progression dans tous les pays du monde. En France, on compte plus d’un million de diabétiques, dont 4000 enfants de moins de 15 ans.

La Vie reproduit ici la prédication du pasteur Laurent Schlumberger, président de l’Église protestante unie de France, qui présidait jeudi 7 juillet au temple de l’Étoile, à Paris, le culte d’adieu à Michel Rocard. Au début de la cérémonie, Laurent Schlumberger, qui présidait le service, a rappelé le sens d’un tel culte dans la tradition protestante ainsi que les raisons qui avaient conduit Michel Rocard à souhaiter une telle cérémonie. Extraits : « Michel Rocard est décédé dans sa 86ème année. Le conjoint, le père, le parent et le proche, l’ami et le compagnon, l’allié et parfois l’adversaire, le dirigeant et l’inspirateur, nous a quittés. Alors même qu’il se disait depuis longtemps agnostique, Michel Rocard a souhaité que nous soyons réunis ici, dans cette Église protestante, avant l’hommage national aux Invalides. Nous avons tous en quelque sorte répondu à cette invitation.

Soyons donc les bienvenus, quelles que soient nos convictions, nos itinéraires, nos choix. Michel Rocard a pris soin d’expliciter ses souhaits quant aux principaux aspects de cette cérémonie, dont il a dit le sens qu’elle avait à ses yeux. Il s’agit d’abord d’exprimer une gratitude, en indiquant une source. Cette source, c’est celle du protestantisme et tout particulièrement de ses mouvements de jeunesse. Il a aussi beaucoup apporté à ces mouvements. Plus encore, Michel Rocard a souhaité appeler celles et ceux qui se rassembleraient à l’occasion de son décès à un questionnement éthique fondamental. J’aurais largement vécu le siècle de la honte.

This entry was posted in Scolaire et Parascolaire. Bookmark the permalink.