La vocation missionnaire de Thérèse de Lisieux PDF

Je suis rempli d’un zèle jaloux pour le Seigneur Sabaot ! Il est vivant le Seigneur devant la vocation missionnaire de Thérèse de Lisieux PDF je me tiens.


Comment cerner l’originalité puissante de la vocation de Thérèse de Lisieux ? C’est dans l’humilité que la jeune carmélite est grande. La vocation de Thérèse est missionnaire par essence, non seulement parce que telle est la vocation du Carmel, mais parce qu’elle découvre peu à peu l’appel à aimer. En devenant l’Amour au c ur de l’Église, elle qui n’a jamais quitté sa Normandie natale a rejoint les hommes de son temps, les pécheurs, les prêtres, les missionnaires ; elle a communié aux souffrances de la passion du Christ pour le monde ; elle a compris qu’au Ciel, sa mission continuera toujours : aimer et faire aimer Jésus, aimer avec lui tous les hommes pour lesquels il a donné sa vie jusqu’à l’extrême. Ce livre, fruit de longues études de la pensée de Thérèse de Lisieux, montre Thérèse sous l’angle de l’essentiel, elle qui a été déclarée patronne des missions et docteur de l’Église.

L’ordre des Carmes déchaux ou ordre des Frères déchaux et des Moniales déchaussées de la bienheureuse Vierge Marie du Mont-Carmel, abrégé en O. Cette réforme fut d’abord appliquée à des couvents de femmes par sainte Thérèse d’Ávila en 1562. Aujourd’hui, les carmes déchaux et les carmélites déchaussées, issus de la réforme de Thérèse d’Ávila et de Jean de la Croix, sont au nombre d’environ 4 000 frères et 10 000 sœurs sur les cinq continents. Article détaillé : Histoire de l’ordre des Grands Carmes. L’ordre des Carmes et Carmélites déchaussés, reconnu comme expression nouvelle de l’ordre du Carmel, joint la fidélité à l’esprit et la tradition du Carmel à la volonté d’un renouveau spirituel introduit par sainte Thérèse d’Avila avec l’aide de saint Jean de la Croix. Les origines de l’ordre du Carmel se situent en Terre-Sainte.

Carmel, d’où l’ordre tire son nom. La mitigation de la règle, causée par la peste noire et par le schisme, valut à l’ordre du Carmel, comme aux autres congrégations religieuses, de nombreux mouvements de réforme. Thérèse d’Avila entre au Carmel de l’Incarnation d’Avila à 20 ans. Incarnation vit de la Règle mitigée et les lois de la clôture ne sont nullement strictes. Les pères Antoine de Jésus, Jean de la Croix et frère Joseph, diacre, font leur nouvelle profession selon la Règle primitive. La mère Thérèse de Jésus continue de fonder des monastères de carmélites déchaussées. En 1575, une grave crise survient entre Thérèse et les autorités de l’ordre du Carmel.

This entry was posted in Sciences humaines. Bookmark the permalink.