Le Zimbabwe : Aux sources du Zambèze PDF

Afrique australe et recouvrant les territoires des actuels Zimbabwe et Mozambique le Zimbabwe : Aux sources du Zambèze PDF, au sud du Zambèze. Ce terme signifie d’ailleurs  maison de pierre . Rozwi, entreprit la conquête du plateau rhodésien. Le Monomotapa atteint son apogée autour des années 1440 grâce au commerce de l’or.


Autrefois grand verger, grenier et moteur de l’Afrique australe, le Zimbabwe aujourd’hui offre malheureusement le paysage d’un pays qui se meurt. Victime d’une décolonisation mal amorcée et pas du tout réussie ; victime des politiques des grandes puissances agrippées aux richesses jadis faites injustement sur le dos des peuples africains ; victime enfin de quelques  » heroes » de l’indépendance, qui arrivent difficilement à céder ou partager le pouvoir, et à faire entrer avec succès ce grand pays d’Afrique dans l’ère de la mondialisation. Le présent ouvrage, qui peint le funeste tableau politico-social et économique de ce pays africain analogue en plusieurs points de vue à tant d’autres, nemanque pas de relever au passage la beauté et la magnificence du Zimbabwe, l’intelligence et la bravoure des peuples Shona, Ndebele, etc. L’auteure nous invite à des balades et croisières au cœur de cette ex-Rhodésie du Sud, qui nous conduiront dans les rues d’Harare, la brousse de Mutoko, les pâturages verdoyants et luxuriants de Mutare, ainsi qu’à la découverte des féeriques chutes Victoria. Cependant, tout au long de ce périple, parfois dangereux, une question se fait pressante : comment articuler le développement du Zimbabwe et partant celui de nombreux pays d’Afrique subsaharienne ?

Les Portugais entamèrent leurs tentatives de dominer l’Empire Monomotapa dès 1505 mais restèrent confinés sur la côte pendant de longues années, d’après Fernand Braudel jusqu’en 1513. L’empire Monomotapa déclina pour des causes internes : luttes entre factions rivales et épuisement de l’or des rivières qu’il contrôlait. Le commerce de l’or fut ensuite remplacé par le commerce des esclaves. L’empire fut finalement conquis en 1629 par les Portugais et ne retrouva jamais son indépendance. Les derniers représentants des familles royales établirent un autre royaume Mutapa au Mozambique, parfois appelé  Karanga . Baptême du roi Siti de Mutapa en 1652 par atelier de Tomasz Muszyński, 1683, Monastère dominicain à Lublin.

This entry was posted in Romans policiers et polars. Bookmark the permalink.