Les premiers monuments chrétiens de la France. Sud-Est et Corse, tome 1 PDF

Cet article est une ébauche les premiers monuments chrétiens de la France. Sud-Est et Corse, tome 1 PDF une commune de la Drôme. Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider.


Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune. La commune se situe dans la plaine de la Valloire. Elle est composée du village de Saint-Romain-d’Albon et de trois hameaux principaux : Saint-Martin-des-Rosiers, le Creux-de-La-Thine et Saint-Philibert. C’est en 1080 que ce toponyme apparaît pour la première fois avec un Villa de Albon, Castrum de Albone en 1328. Sur la commune furent trouvées des tombes paléo-chrétiennes. Le nom de Saint-Romain-d’Albon n’est donné au village qu’au XIIe-XIIIe siècle. En 924, le roi Raoul de France, confirme la donation de terres de l’ancienne Epaone à l’abbaye de Saint-Martin d’Autun.

Le nombre d’habitants au dernier recensement étant compris entre 1 500 et 2 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 19. L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Elle se compose d’une nef à deux travées, abside semi-circulaire et d’un porche romain plein cintre surmontré d’un vitrail et d’une arcade recevant la cloche. On a alors limité l’édifice à la nef en la séparant de la ruine par ce vitrail.

This entry was posted in Dictionnaires, langues et encyclopédies. Bookmark the permalink.