Lionel, L’enfant bleu d’Henry Bauchau PDF

Membre de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, il vit à Paris de 1975 à sa mort en 2012. La petite enfance d’Henry Bauchau est marquée par l’invasion allemande et l’incendie de la maison maternelle à Louvain. Le romancier évoquera ce drame dans L’Incendie Sainpierre. De 1947 à 1951, Bauchau entreprend une psychanalyse auprès de Blanche Reverchon, l’épouse lionel, L’enfant bleu d’Henry Bauchau PDF poète Pierre Jean Jouve.


Le parcours de Lionel (né en 1961 à Ivry) est raconté, sous le pseudonyme d’Orion, dans le livre L’Enfant bleu écrit par Henry Bauchau et publié en 2004. Ce récit rapporte le cheminement vers la création, puis l’expérience artistique qui va libérer Orion. En 1977 à Paris, Henry Bauchau, alors thérapeute au Centre psychopédagogique de la Grange-Batelière, rencontre Lionel et l’encourage à exprimer ses peurs par le dessin. Labyrinthes, monstres, îles paradis, constellations, composent le monde de Lionel. Terrifié à l’idée d’écrire et de faire des fautes d’orthographe, il exprime dans “les dictées d’angoisse” les craintes qui l’envahissent. L’exposition, pensée sous la forme d’une constellation, présente le monde onirique de Lionel, l’expérience poétique qui le lie à Henry Bauchau, dans une relation d’échange.

Cette analyse marquera profondément sa pensée. C’est en 1958 qu’il publie son premier recueil de poèmes, Géologie, qui obtient le prix Max-Jacob. En 1960, Ariane Mnouchkine monte sa pièce Gengis Khan aux Arènes de Lutèce. Ici, Œdipe partage avec Orphée la même capacité, celle de ranimer  les trésors perdus de la mémoire  grâce au chant, à la peinture et à l’écriture. Au lieu de se disperser, le roi aveugle retourne à l’unité. Bauchau mêle l’enthousiasme mystique et la connaissance de l’Antiquité à la psychanalyse, aux philosophies asiatiques et à la foi chrétienne.

L’inspiration est toujours délirante, dionysiaque pour reprendre l’expression de Nietzsche. Elle a besoin de la conscience ordonnée, musicale, apollinienne. Henry Bauchau est le père de l’acteur Patrick Bauchau, du géologue Christian Bauchau, et l’oncle des écrivains Bernard Tirtiaux et François Emmanuel. L’Enfant de Salamine, dans La Revue générale, mars 1991, p. En noir et blanc, illustrations de Lionel D. Paris, les éditions du Chemin de fer, 2005, rééd.

Voir la liste des traductions sur le site du Fonds Henry Bauchau de l’Université catholique de Louvain. Michele Mastroianni, La Déchirure di Henry Bauchau. Henry Bauchau est mort  sur franceinter. Pierre Bartholomée en tire un opéra en 2003. Pierre Bartholomée en tire une scène dramatique en 1999. Voir sur le site officiel des éditions de Corlevour. Cet ouvrage contient tous les recueils précités.

This entry was posted in Actu, Politique et Société. Bookmark the permalink.