LUPUS ERYTHEMATEUX PDF

On ne s’intéresse ici qu’à l’exposition chronique, qui peut causer maladies et vieillissement accélérés. C’est le cas en particulier avec les amalgames dentaires au Mercure. Les progrés scientifiques de ces 10 dernières années démontrent qu’ils sont à LUPUS ERYTHEMATEUX PDF’origine de graves problèmes de santé publique.


Le lupus érythémateux est une maladie chronique, qui résulte d’un dérèglement multifactoriel du système immunitaire et qui illustre parfaitement le concept de maladie auto-immune systémique. Affection aux symptômes multiples, elle se déclare le plus souvent par des manifestations cutanées ou articulaires, mais elle peut toucher n’importe quel organe. De par la complexité de son diagnostic et de son traitement, le lupus érythémateux est une maladie parfois grave dont le diagnostic et la prise en charge font appel à un grand nombre de spécialités médicales dermatologie, rhumatologie, médecine interne, néphrologie, hématologie, pédiatrie, biologie médicale, mais aussi parfois pneumologie, cardiologie, gastro-entérologie… Ce livre didactique, organisé sous la forme de mises au point et d’interrogations que le professionnel de santé est amené à se poser, propose : un ancrage diagnostique et thérapeutique par des mises au point, dans la première partie, offrant un rappel de la physiopathologie du lupus érythémateux, de ses manifestations cliniques et biologiques et de son traitement ; un approfondissement des différentes manifestations, des situations particulières et des complications que peut présenter le patient lupique : lupus chez l’enfant, grossesse et lupus, risque infectieux, ostéonécrose, ischémie cutanée, douleurs abdominales, complications neuropsychiatriques, etc. ; une évaluation des multiples traitements, chaque symptôme nécessitant une cure spécifique. Les syndromes plus rares associés au lupus, comme le syndrome d’Evans ou encore le syndrome d’activation macrophagique par exemple, sont ainsi abordés spécifiquement, afin de déterminer le remède le plus adapté. Cet ouvrage exhaustif, illustré par de nombreux tableaux et figures, éclaire une maladie complexe et polymorphe. Il guidera les nombreux praticiens pour lesquels le lupus érythémateux est un enjeu majeur de diagnostic, véritable cas d’école de diagnostic différentiel. Il apportera une aide considérable dans la prise en charge thérapeutique en abordant concrètement les nombreuses situations cliniques auxquelles les malades lupiques sont exposés.

Les amalgames au mercure ont été interdits en Suède. Le fœtus est particulièrement vulnérable à la toxicité du mercure, qui cause des dommages au cerveau : difficultés d’apprentissage, autisme, trouble du déficit de l’attention. Les remplacer par des amalgames sans mercure. Plomb Le plomb est le métal qui cause le plus d’empoisonnements. Les symptômes de toxicité sont nombreux : douleurs abdominales, hypertension, problèmes rénaux, perte d’apétit, fatigue, insomnies, hallucinations, migraines, tremblements, arthrite, vertiges, retards mentaux, autisme, psychoses, allergies, dyslexie, hyperactivité, faiblesse musculaire, paralysies.

Les enfants sont particulièrement sensibles au plomb. Le test sanguin est le plus pratiqué pour évaluer le niveau de mercure dans l’organisme. Aluminium Le débat autour du possible lien entre Aluminium et maladie d’Alzheimer dure depuis longtemps. Alzheimer contiennent en moyenne plus d’aluminium que les personnes saines .

Mais les études complémentaires faites jusqu’à ce jour ne démontrent pas de lien de cause à effet. Le fait de d’éviter ou non par précaution des expositions inutiles à l’aluminium est donc vraiment un choix personnel. L’eau courante contient des traces d’aluminium car il est utilisé dans les coagulants qui servent à la purifications des eaux usées. Le test du niveau d’aluminium dans l’organisme se fait par l’analyse du sang, des urines, des cheveux, des ongles et des selles.

Pour la mesure de l’exposition à long terme, le niveau d’Arsenic dans le corps peut être mesuré par les cheveux et les ongles. Le test sanguin ou d’urine mesure l’exposition à court terme. Cadmium L’exposition chronique au Cadmium conduit à des maladies d’obstruction des poumons, des maladies rénales et des os fragiles. Autres conséquences possibles : chute partielle ou totale des poils et cheveux, anémie, arthrite, difficultés d’apprentissage, migraines, retards de croissance, ostéoporose, emphysème, perte du goût, de l’odorat, de l’apétit, maladies cardio-vasculaires. Les tests d’urine, de cheveu et d’ongle permettent de tester l’exposition chronique au cadmium. Eviter les amalgames dentaires contenant du plomb et du mercure. Préférer les amalgames à base de résines.

This entry was posted in Livres pour enfants. Bookmark the permalink.