Maghreb, peuples et civilisations PDF

Mahomet en 632, et dans les territoires contrôlés par les byzantins en Afrique du Nord. En 644 à Médine, Othman ibn Affan succède au calife Omar, au maghreb, peuples et civilisations PDF duquel douze années de règne en Arménie, Chypre et l’ensemble du territoire iranien sont conquis par l’Empire omeyyade croissant. Ils ne sont pas très détaillés.


Depuis les temps anciens, l’histoire des deux rives de la Méditerranée est intimement mêlée. Les liens et les échanges sont en effet multiples entre le Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie, Mauritanie, Libye) et les pays du sud de l’Europe. Historiques (empreinte laissée par les colonisations et les décolonisations) et humains (présence de populations issues du Maghreb : Juifs d’Afrique du Nord,  » pieds-noirs « , travailleurs et familles immigrés), ils sont aussi culturels, politiques, économiques, touristiques… S’appuyant sur l’histoire, la géographie, la sociologie, l’ethnologie, l’anthropologie et les études littéraires, cet ouvrage collectif donne à voir l' » Occident arabe « , dans toute sa diversité culturelle. Permettre de comprendre les traits fondamentaux de la population et des territoires, le fait religieux et les formes de civilisation, l’organisation sociale et les expressions culturelles pour inviter à une interprétation plus riche et plus nuancée des temps présents est l’une des ambitions de ce recueil, rédigé sous une forme très accessible par des spécialistes maghrébins et européens.

Kairouan commencent à construire une nouvelle version de l’histoire de la conquête, finalisée par Ibrahim ibn ar-Raqiq. Ibn Idhari, Ibn Khaldoun et Al-Nowaïri. Elle diffère des précédentes versions en ce qu’elle donne des récits contradictoires des événements. Cependant, c’est la version la plus connue, utilisée pour l’article ci-dessous.

En définitive, la conquête dans son ensemble comporte beaucoup de points obscurs. En 642, les Arabes sont présents à Barqa et à Tripoli. Al-Fustat est fondée, qui sert de base arrière à la conquête. Omar ibn al-Khattab, second calife des Rachidun, refuse d’annexer l’Ifriqiya et s’oppose à toute expédition. Sous son règne, une expédition est préparée et placée sous la direction du gouverneur d’Égypte, Abdallah ibn Saad en 647. Carte du monde méditerranéen à l’époque de la révolte de Grégoire le Patrice en 650.

This entry was posted in Romance et littérature sentimentale. Bookmark the permalink.