Villa Eugénie, ou les promenades d’une impératrice PDF

Autriche et de Hongrie en 1867. Amélie Eugénie de Wittelsbach, dite  Sissi  ou  Sisi  comme elle signait parfois, naît le 24 décembre 1837 dans le palais de la Ludwigstrasse à Munich, résidence hivernale de villa Eugénie, ou les promenades d’une impératrice PDF parents. Sissi  est le quatrième enfant et la deuxième fille du duc Maximilien en Bavière et de la princesse Ludovica de Bavière. La duchesse née Ludovica de Bavière est la benjamine des filles du roi Maximilien Ier Joseph de Bavière et de sa seconde épouse née Caroline de Bade.


Eté 1859 : l’apogée du Second Empire. Napoléon III vient de remporter à Solférino la guerre contre l’Autriche. L’Impératrice Eugénie a rempli avec coeur et intelligence son rôle de régente. Il est temps pour Leurs Majestés de prendre un peu de repos (tout relatif) dans leur résidence de Biarritz, dans cette maison, la villa Eugénie, que l’Empereur a fait construire pour l’Impératrice. Auparavant, tous deux iront prendre les eaux dans les Pyrénées, à Saint Sauveur, après s’être arrêtés à Tarbes chez M Achille Fould, ministre d’Etat. A Biarritz, de nombreuses personnalités se rendront à la Villa : Prosper Mérimée, ami intime de l’Impératrice, qui expérimentera un jour de pluie sa première dictée ; le roi des Belges, Léopold Ier, le prince de Monaco, l’ambassadeur d’Autriche, Richard de Metternich, et son excentrique épouse. Biarritz, où l’Empereur continue à mettre en place sa politique redonnant à la France sa position de grande puissance au sein de l’Europe et où l’Impératrice, entre deux bains de mer, évoque son enfance en Andalousie, son père, vaillant soldat de Napoléon, et son grand ami Stendhal.

Leur mariage était au sens le plus strict un mariage dynastique servant à réconcilier les branches aînées et cadettes de la maison de Wittelsbach. Les deux époux n’avaient aucun goût en commun. L’enfant reçoit le prénom d’Élisabeth en l’honneur de sa marraine et tante maternelle, la reine Élisabeth de Prusse. Le père de Sissi était fils unique. Son père le duc Pie, profondément misanthrope, avait épousé une fille du duc d’Arenberg, mariage convenable mais sans plus, ce dont on raillera plus tard l’impératrice. Le duc Pie mourut l’année même de la naissance de Sissi en 1837.

Munich et l’été dès que possible à la campagne, au château de Possenhofen, dit  Possi , petit château aux tourelles carrées situé sur les rives du lac de Starnberg. 14 ans, la jeune duchesse s’éprend d’un écuyer de son père nommé Richard et songe à l’épouser. Ludovica éloigne le jeune homme qui meurt quelque temps plus tard de la tuberculose. Pour lui changer les idées, la duchesse, qui doit emmener sa fille aînée Hélène en Autriche, décide que Sissi sera du voyage. L’empereur à l’âge de 23 ans. Le jeune empereur François-Joseph Ier d’Autriche, vivant dans une étroite complicité, voire sous l’emprise de sa mère l’archiduchesse Sophie, avait d’abord demandé la main de la princesse Anne de Prusse. Les fiançailles devaient être célébrées le 18 août 1853, dans la résidence impériale d’été de Bad Ischl, à l’occasion des fêtes données pour le vingt-troisième anniversaire du souverain autrichien.

Mais c’est de Sissi que le jeune souverain va s’éprendre. Sophie, il annonce le 19 août son intention d’épouser la jeune Sissi, à peine âgée de 15 ans et 8 mois. Les premiers temps du mariage, le couple prend ses quartiers au château de Laxenbourg, aux environs de la capitale. 1848 — et par son entourage. Beaucoup plus tard, elle confiera à sa fille Marie-Valérie que  le mariage est une institution absurde.

This entry was posted in Livres pour enfants. Bookmark the permalink.